Nos outils de cuisson autonomes, économiques et écologiques

 

Outils développés par Bolivia Inti-Sud Soleil (Nantes, 44)


Le Cuiseur Thermos 

Qu'est-ce que c'est ?

Une caisse à parois isolantes, où l'on met un plat pour en terminer sa cuisson, hors du feu. L'énergie provient du plat de cuisson, grâce à sa capacité à maintenir la chaleur. Ainsi, il n'y a besoin d'aucune autre énergie.

Avantages

 - Economie d'énergie de 20 à 80% selon la durée de cuisson habituelle
 - L'absence de surveillance et de risque d'incendie, d'où le gain de temps libre et tranquillité d'esprit
 - Une durée de cuisson moins stricte : un dépassement est sans conséquences. Le plat se maintient chaud pendant des heures (ou froid).
 - Les aliments n'attachent pas : le nettoyage est plus facile
 - Il y a moins d'odeurs de cuisine dans la maison

 - La cuisson douce, à l'étouffée, est la plus respectueuse des saveurs.

Comment ça marche ?

L'isolation assure le "confinement thermique" : elle ralentit fortement la baisse de température grâce :

- à l'isolation des parois
- au réchauffement de l'air intérieur et à la suppression des espaces vides
- au réflecteur d'infrarouge : papier aluminium ou isolant aluminisé, qui renvoie la chaleur dans le plat de cuisson (surtout s'il est de couleur noir).

Inconvénients

 - Encombrement d'un "nouvel" appareil à "caser" dans la cuisine

 - Des manipulations supplémentaires

- Des modifications des habitudes alimentaires

- Des performances moindres (liées à la masse thermique) pour de petites quantité de nourriture : elle est idéale pour préparer plusieurs repas ou inviter des amis !

A faire soi-même !

On peut la fabriquer avec des métaux peu coûteux, voire gratuits car récupérés :

bois, cartons, jute pour la boite, foin, paille, coques de riz, sciure ou copeaux de bois, papiers ou cartons déchiquetés, coton, chiffons, laine, fourrure, plumes pour l'isolation...



Le Cuiseur à Bois Econome (CBE) ou Cuiseur à Bois à Foyer Performant

Qu'est-ce que c'est ?

 - Un simple bidon en fer avec couvercle
 - De la tôle épaisse pour le tube coudé et les ergots élévateurs
 - De la tôle fine pour la grille et la collerette
 - De la vermiculite blanche pour l'isolation - ce qui évite la corrosion du métal par l'air chaud
 - Des pinces pour la collerette

Avantages

 - Economie de bois : un simple petit fagot de bois suffit à la cuisson de plusieurs plats.

 - Utilisable avec du combustible accessible : allumage (bois de cagette, cartons, pommes de pin ...) et cuisson (petits morceaux de bois de quelques centimètres)

 - Rapidité et facilité d'allumage et de cuisson 

 - Différents types de cuisson possibles (four, casserole, plancha,...)

 - Cuisson non carbonisée

 - Diminution de la toxicité des fumées grâce à l'hyper-combustion des gaz

 - Léger et mobile

 - Faible coût du CBE (sans les éléments de cuisson)

 - Constructible avec des matériaux de récupération (bidon de peinture ou d'huile, cendre, coude de poêle à bois,...)

Comment ça marche ?

Il repose sur deux piliers :

 - Une ingénierie technique permettant une hyper-combustion des matières organiques d'où une réelle économie de combustible lors de la cuisson : des rapports de mesure particuliers (hauteur du bidon et du coude intérieur, largeur du coude,...), des gains à tout niveau de la combustion (limitation de la vitesse d'évacuation des gaz, optimisation de l'apport calorifique,...) 

 - Une bonne isolation : à l'aide de vermiculite ou de cendre.

 

Cet effort d'ingénierie permet au CBE d'atteindre un rendement de 70 à 80 % et une température de 800°C à l'intérieur du tube coudé.

Inconvénients

 - Le démarrage exige un accès vers l'extérieur (émanation de fumées au départ)
 - Usure régulière (tout les 3 ans) de certains éléments (grille, couvercle, ...)
 - Dépôt de suie sur les éléments de cuisson

 - L'utilisation de cendre pour l'isolation conduira le bidon à se rouiller plus vite (effet corrosif de la cendre mêlée à un liquide)

 - Coûts supplémentaires pour l'achat des éléments de cuisson (four, plancha, collerette et pinces)

 - Sa construction exige des compétences en soudure, découpe de tôles, lecture de côtes ...

A faire ensemble !

L'association Bolivia Inti Sud Soleil (BISS) s'appuie sur un chantier d'insertion pour construire les différents outils de cuisson écologiques (four solaire parabole ou boite, CBE à foyer performant, cuiseur thermos/marmite norvégienne) sur lesquels ils s'appuient pour développer des projets avec les habitants de différents pays d'Afrique et d'Amérique latine. 

Pour rappel un chantier d'insertion permet à des personnes éloignées de l'emploi de développer des compétences sur certains métiers et de co-construire un parcours d'insertion professionnelle : levée des freins périphériques (santé, mobilité, charge de familles,...), actions autour de l'orientation et de la formation ... 



Le four solaire

Qu'est-ce que c'est ?

  • Une caisse en bois (type pin) et en contre plaqué (ou en carton...)
  • Un verre blanc le plus transparent possible (3 mm d'épaisseur)
  • Une tôle d'aluminium (plaque offset)
  • De la laine ou tout autre isolant résistant à l'humidité 
  • De la petite quincaillerie (vis, pointe, charnière,...)
  • Plaque noire

Avantages

  • Matériaux économiques et faciles à trouver
  • Tout les plats peuvent être préparés (sauf fritures)
  • Pas de compétences particulières nécessaires pour la fabrication.
  • Outil rapide et facile à monter à partir d'un kit
  • 100 % d'économies d'énergie
  • Puissance permettant la cuisson de grande quantité de nourriture (entre 90 et 150°)

Comment ça marche ?

La lumière traverse les vitres. Elle est absorbée par la plaque noire et le récipient de cuisson, puis transformée en chaleur (effet de serre). 

Le rayonnement infrarouge émis ne retraverse pas le verre et la caisse isolée maintient la chaleur obtenue.

Inconvénients

  • Nécessite un ciel clair
  • Limite les possibilités de manipulation du plat pendant la cuisson
  • Temps important de préparation des éléments (coupe) pendant la fabrication.
  • Deux fois plus de temps exigé en moyenne qu'un four traditionnel